Diffuseur d'huiles essentielles
Un bien-être chaleureux à portée de main
search_left
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

MODE D'EMPLOI

Efficacité étonnante. Pas de fil électrique. Pas d'entretien. Principe de l'inhalation à l'ancienne.

Atelier en Dordogne

Métiers d'Art d'Aquitaine.

 Ce diffuseur est conçu comme un mini poêle de masse. Sa partie basse est additionnée de minéraux à mémoire thermique ( roches volcaniques et 25 minéraux sous- pesés et calculés de manière à ce qu'ils puissent s'unifier entre eux).

 

 Dans une céramique classique, il n'y a pas de mémoire thermique car cette dernière ne régule pas la température, le risque étant l'ébullition ( comme une casserole qui cuirait  des pâtes alimentaires) nocive pour les huiles essentielles.

 

La fabrication est artisanale et provient du sud-ouest de la France. Les galets sont méticuleusement choisis pour leur densité et leur forme esthétique.

 

Une bougie de 4 heures est allumée au fond du diffuseur. Au-dessus de celle-ci se trouve une coupelle en pyrex (souvenir de nos cantines où nous cherchions notre âge à travers les petits codes gravés au fond des verres).

Donc dans la coupelle, mettre de l'eau jusqu'au trait et y ajouter  vingt à vingt-cinq gouttes d'huiles essentielles de votre choix pour une bonne autonomie dans le temps et une surface d'environ 70 à 80 m².

La chaleur de la bougie est absorbée par la structure thermique du diffuseur puis dissipée vers l'extérieur principalement par la partie supérieure. Du coup l'embase tiédie légèrement, ce qui va provoquer l'évaporation de l'eau à une température très précise. Si l'eau est à basse température çà ne s'évapore pas, et à trop haute température ce n'est pas bon pour les huiles essentielles. Le micro-échange ne se fera que dans cette plage de température où la partie sensible de l'huile essentielle n'est pas détruite.  Les huiles essentielles n'étant pas hydrosolubles restent froides et sont attirées par la vapeur d'eau.

Du fait qu'elles ne soient pas miscibles avec l'eau, elles vont se détricoter et venir habiller la vapeur qui va les diffuser dans toute la pièce.

En clair, les personnes vont respirer 97% de vapeur d'eau comme une inhalation classique et 3% d'huiles essentielles qui n'auront pas été détériorées par la surchauffe.

L'autonomie de diffusion est de 3h 1/2 à 4h. Variations dues à la chaleur de la pièce, à l'hygrométrie de l'air, à la qualité des huiles essentielles. A titre de précaution, en fin de diffusion, ne jamais mettre d'eau froide dans la coupelle pour éviter que le choc thermique ne la casse.

Ce qui se faisait avant à l'échelle d'un bol va se produire à l'échelle d'une pièce et du coup tout le monde va en profiter.

Le premier galet posé sur le diffuseur est le plus important car il homogénéise le mélange et il fait retomber une partie de la condensation dans la coupelle ce qui permet de prolonger le temps de diffusion.

La flamme est en toute sécurité dans le fond du diffuseur qui peut être déplacé facilement d'une pièce à l'autre.

Lorsque l'éclairage électrique est éteint, le diffuseur se transforme en photophore qui va diffuser une douce lumière d'ambiance.

La particularité de ce diffuseur est d'avoir une excellente autonomie et d'être esthétique quel que soit votre intérieur.

Et l'on doit toujours se dire  " comment peut-on vivre sans le parfum de l'amour"

 

                                                             Modèle breveté

 

 


Astuce pour nettoyer la coupelle

 

Vinaigre blanc + bicarbonate de soude

Laisser reposer une bonne dizaine de minutes

Vider et essuyer au papier essuie-tout

Vign_lys_2030a_c04_325
 

Diffuseur huiles

Essentielles de plantes

L’Atelier de Marcus

Petrucci Marcus

Les Sions

24600 Vanxains

06.22.47.07.55 / 05.53.91.20.80

cadransmarcus@orange.fr

www.diffuseurhuilesessentiellesmarcus.com

© 2013
Créer un site avec WebSelf